couv72587215

Résumé : 

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

Mon avis

Rien que la 1ère phrase met l'ambiance. Au début je croyais que l'histoire aller se dérouler dans une maison close mais il s'est révélé que non, nous découvrons la Nouvelle-Orléans des 50's. A l'époque où malheureusement le racisme et la prostitution est quelque chose de banal.

C'est joyeux, un peu folichon sur les bords et plein de naïveté. Les personnages qui composent cette histoire sont joyeux et c'est communicatif ! Josie est une personne très attachante de part son histoire et de part son caractère : gentille mais ferme. Le milieu, l'époque où se déroule l'histoire est très riche et intéressante.

Le style est entraînant, les émotions et sentiments sont imprégnants. Pendant une grosse partie de l'histoire, on pense suivre la lente descente aux enfers de Josie mais il s'est finalement révélé par la suite qu'elle va sortir cette mouise haut la main ! J'ai trouvé l'écriture de Ruta Sepetys fluide et clair dans ses écrits.

La fin est palpitante, durant les 100 dernières pages, on est vraiment à fond dans les périples de Josie. Je ressors agréablement surprise de cette lecture. 

Un grand merci à Gallimard Jeunesse pour cet envoi !