couv11315252

Résumé :

Nom de code : W.A.R.P. Programme de protection des témoins du FBI classé ultrasecret jusqu’au jour où… Ryley, un orphelin de l’époque victorienne, se retrouve soudain projeté dans le xxième siècle, bientôt suivi par son maître, le diabolique… Albert Garrick, illusionniste et tueur à gages, lancé sur ses traces et celles de… Chevie Savano, la plus jeune agente du FBI, qui n’a pas froid aux yeux. Une hallucinate course-poursuite à travers le temps, Riley et Chevie sortiront-ils vivants de cette traque implacable ? Et pouront-ils empêcher le redoutable Garrick de s’approprier les clés du programme WARP et de changer le cours de l’Histoire ?

Mon avis :

Je n'ai pas lu la saga Artemis Fowl du même auteur, c'était donc mon baptême "Eoin Colfer".  Et ce fut une agréable découverte ! Rien que l'objet livre en lui même est magnifique, la couverture verte avec des reflets, le titre bonbé en imprimé doré... Sublime !

Le résumé est tentateur, des voyages spacio-temporaux, des personnages de toutes époques, le vieux Londres, l'ère Victorienne. Tout était réunis pour faire une histoire géniale ! Ce qui n'a pas loupé.

On est hapé dès le début, une lecture que j'ai adoré du début à la fin ! Les pages se tournent plus vite que la lumière, c'est ultra prenant ! Le suspens est là par le gros point d'ombre présent tout le long du livre, on croit avoir compris et mis le doigt dessus mais finalement non. Un bouleversement innatendu arrive et il faut de nouveau chercher, encore et toujours. Des personnages variés, un choc des époques, le présent et le passé qui se mélangent. Cela rend l'histoire d'autant plus passionante .

Chevie est la seule personnalité féminine parmis 3 personnes masculines (dont 2 qui sont de vrais psychopates) mais son caractère fort et son assurance lui permettent de se faire respecter ! Tandis que Riley est le plus jeune mais celui qui est sans doute le plus apte à gérer une situation d'urgence. Mais Garrick est un vrai fou qui mérite (et devrait) d'être à l'asile depuis longtemps !

Le dernier chapitre est humouriste, tendre et émouvant. Legerement larmoyant. On est triste de quitter nos héros.

L'épilogue est surprenant, d'ordinaire un épilogue est fait pour conclure et éteindre le feu mais celui-là rajoute de l'huile sur le feu ! Vivement la suite !

Un grand merci à Gallimard Jeunesse pour cet envoi qui m'a ravie !