couv34378694

Nombres de page : 544

Genre : Science-fiction

Format : Grand Format, Broché

Prix : 19,90 euros

Editeur : Gallimard Jeunesse

Pour l'acheter ICI

 

Résumé :

Douze jeunes élus, issus de peuples anciens. L'humanité tout entière descend de leurs lignées, choisies il y a des milliers d'années. Ils sont héritiers de la Terre. Pour la sauver, ils doivent se battre, résoudre la Grande Énigme. 
L'un d'eux doit y parvenir, ou bien nous sommes tous perdus. Ils ne possèdent pas de pouvoirs magiques. Ils ne sont pas immortels. Traîtrise, courage, amitié, chacun suivra son propre chemin, selon sa personnalité, ses intuitions et ses traditions.
Endgame n'a ni règles ni limites.
Il n'y aura qu'un seul vainqueur.

Une quête survoltée aux quatre coins du globe, menée par la plume nerveuse d'un grand auteur. Addictif !

Au-delà d'une lecture intense, ce livre cache dans ses pages une super-énigme composée de codes et indices imaginés par de grands cryptographes. Menez votre propre quête en tentant de la résoudre. Déchiffrez, décodez et interprétez. Le premier d'entre vous qui y parviendra gagnera une véritable fortune en pièces d'or (Lire les règles du jeu Endgame sur www.endgamerules.com).

En parallèle de cette quête, un jeu mobile novateur conçu par le laboratoire Niantic de Google permet de jouer à Endgame dans le monde réel, en choisissant une lignée et en affrontant d'autres joueurs.

LISEZ LE LIVRE. TROUVEZ LES INDICES. DÉCRYPTEZ L'ÉNIGME.

Mon avis :

Ma première réaction quand j’ai lu le résumé fut « hum… 12 trucs, 12 machins, mouais…Remix de Hunger Games ? » Avais-je tort ou raison ?

 Le visuel du livre est sympa à regarder mais ce n’est pas clinquant non plus. Deux phrases d’accroches, un logo, le nom des auteurs et le titre du bouquin. C’est épuré, basique. Cependant le logo est intriguant et les mots en surbrillance, ça crispe.

J’ai peu de chose à dire, il m’a fallu du temps pour le lire (un mois et demi), à schématiser l’ensemble, à me faire mon avis et voilà ce qui en ressort. C’est un bon 1er tome qui permet de faire un tri, d’en tirer le meilleur, et où, je pense, les auteurs nous en apprennent le plus possible sur les civilisations qui sont très diverses et passionnantes.  Comme tout gros pavé, il a eu  son moment de « molesse », moment où l’on s’ennuie très fortement  et où l’envie d’abandonner est présente. Puis, ma fois, vers la fin, le rythme s’accélère. L’étau se resserre petit à petit et la lecture devient haletante ! Comme si, clac, un coup de collier avait été mis ! Une masse d’informations arrivent et, c’est je pense le moment où l’on en apprend le plus sur la complexité de l’histoire.

Les personnages sont sans pitié et extrêments cruels, cela peut rebuter aux premiers abords mais l’on finit par comprendre que leurs vies n’ont pas été faciles. Ce côté sadique, tellement sombre peut devenir presque attirant. Chaque personne à une personnalité bien définie, contrairement à ce qu’on aurait pu croire du fait qu’ils soient un certains nombres. J’ai pris plaisir à suivre les aventures de certains mais pour d’autres, j’avais juste envie qu’ils s’en aillent tellement ils m’énervaient ! Ils prennent le jeu trop au sérieux, ils en oublient  leur humanité.

La fin nous laisse sur les fesses, la dernière phrase fait grincer des dents. Quant aux énigmes cachées, je les aie pas cherchées car je m’en suis pas donné la peine mais cela peut rajouter du piment et un peu de pep’s à l’histoire, qui, d’après mon avis est déjà bien poussée.

En bref : c’est une bonne lecture mais pas transcendante. J’ai aimé l’histoire mais c’est lent, j’ai adoré les personnages mais certains sont fades et stupides, j’ai aimé la cause mais c’est sanglant.